2ème ètape Roncesvalles - Zubiri (22,14 Km.)

 

Descendant du col d’Ibañeta, les pèlerins qui viennent de la France arrivent à Roncesvalles ou “Valle de los espinos” (Vallè des aubépines), un site très emblématique sur le Chemin de Saint-Jaques, point de départ vers la route la plus connue et sainte, qui a été témoin des grandioses événements tout au long de l’histoire.

La plus part des pélerins partent de ce point là, Roncesvalles, lors qu’ils ont passé la nuit à l’auberge après avoir fait ses prières à huit heures du soir, à la Mece des Pèlerins.

Au lever du jour, ils laissent derrière le Monastère sur une sente plaine, parallèle à la route, entourés de toute sorte de vegétation ( pins, hêtres, bouleaux...). le résultat es si agréable qui est un vrai cadeau pour le pèlerin.

Sans s’apercevoir, on arrive à Burguete; on la traverse par sa rue principale et en arrivent jusqu’à un bureau bancaire, on prend à droite pour arriver sur une piste qui est souple et facilement nous conduit vers Espinal/Auritzberri.

On a parcouri déjà 6,5 km, à peu près. En sortant d’Espinal on prend un chemin à gauche qui ammène directement à l’Haut de Mezkiritz, où on fait une prière à Nôtre Dame de Roncesvalles. On traverse la route et on descent jusqu’à Biscarreta/Guerendiain.

À peine on a traversé cette localité, un grand carrefour de chemins fait douter au pèlerin, mais la flèche jaune nous indique cel du centre, qui nous ramenne rapidement à Lintzoain, dépuis 2 km, et après continue vers une village qui s’appelle « Erro ».

Il faudra surmonter une forte montée à travers un forêt pour rejoindre le mitique «Haut d’Erro », mais cela vaut la peine. Le pèlerin, à travers la frondaison de la végétation, s’enfonce dans le Moyen Âge, et à chaque trace il aperçoit les traces des anciens pèlerins, il y à tant des siècles…Avant arriver au sommet, une grande pierre et deux petites, juste à droite, marquent selon la légende, la grandeur du pas de Roland, sa femme et son fils.

On traverse la route pour la dernière fois, et là on commence la descente jusqu’à Zubiri par un sentier rocailleux ( 4 km, à peu près).

Mais avant d’y arriver, et sur la cime de la montagne, on a l’occasion de contempler les ruines de l’ancienne « Venta del puerto » (hôtellerie du Col ), autrefois auberge des pèlerins. Plus loin, le portillon d’Agorreta, entre les buis, et on commence à descendre (il est possible de trouver du boue). Le dernier tronçon du chemin est comme un toboggan à travers une pinède. Et en fin on voit Zubiri ! Pour nous adresser à l’auberge Zaldiko, il faut traverser le pont et marcher 25 m. sans se dèvier.




ALBERGUE ZALDIKO - Puente de la Rabia, 1 bajo - 31630 Zubiri (NAVARRA) Tel. +34 609 73 64 20